Retourner au blog

Comme l' ombre qui s'en va / Antonio Munoz-Molina

Par action sociale le 13/01/2017
Antonio Munoz-Molina nous entraîne sur les traces de James Earl Ray, l'assassin aux multiples visages de Martin Luther King. L'occasion pour le romancier de revenir à Lisbonne sur les lieux de son premier roman dans une quête sur la fuite et une réflexion sur le temps, les lieux, les personnes qui nous hantent.
Mots clés : Lisbonne Martin Luther King


Commentaires


Aucun commentaire sur ce message.



Ajouter un commentaire


Suite à de nombreux pourriels, l'ajout de commentaires est temporairement réservé aux utilisateurs authentifiés de Moselia. Merci de votre compréhension.

AduBlog

Accueil